Jeanne 2019

Grâce à l'ami Henri-Pierre et à ma nouvelle amie Micaëla
Je suis revenu avec plaisir auprès de Jeanne.
Nous partons de François Cheng ( et nous arriverons ici: http://mixed3d.net/artvrml/160519.htm )



Henri-Pierre  écrit: voici ... le texte original, dans les minutes du procès, neuvième séance, deuxième interrogatoire public en date du jeudi 22 février 1431. ... : "Et si dist que, dez l'aage de traize ans, elle eust revelacion de nostre Seigneur par une voix qui l'enseigna a soy gouverner. Et pour la premiere foys elle avoit eu grand paour. Et dist que ladicte voix vint ainsy que a mydy, en temps d'esté, elle estante au jardin de son pere, en ung jour de jeune (4), et si dist que ladicte voix vint au costé dextre, vers l'eglise. Et dist que ladicte voix n'est gueres sans clarté, laquelle est tousiours du costé de ladicte voix. "

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/jeanne/..
écrit:
"Cette voix vint sur l'heure de midi,
Pendant l'été,
dans le jardin de mon père."

Henri-Pierre dit: la phrase exacte est :
" Et dist que ladicte voix vint ainsy que a mydy, en temps d'esté, elle estante au jardin de son pere".
C'est à la troisième personne !
Comme il est d'usage dans les procès ...

Henri-Pierre traduit : "Et elle dit [elle : 3ème personne] que , dès l'âge de treize ans,
elle eut une révélation de Notre Seigneur qui lui dit ce qu'elle devait faire.
A la première fois elle avait eu grande peur.
Et elle dit que la dite voix est venue alors que [ainsy = alors], à midi, en été, elle était dans le jardin de son père,
pendant un jour de jeûne,
et elle dit que la dite voix venait de la droite, du côté de l'Eglise" etc.

Les films!
Jacques Rivette

Didier Feldmann dit: "Le procès de Jeanne d'arc", de Robert Bresson, dont les dialogues ne sont que des extraits des minutes du procès...

Ci-dessous "Jeanne" , de Didier Feldmann
et aussi Marcel Hanoun
et aussi Bruno Dumont



et donc aussi Charles Péguy



...









et aussi Joseph Delteil

Jeanne a-t-elle vraiment entendu des voix ? A-t-elle été mandatée par Dieu pour sauver le royaume de France ? Que sait-on finalement du destin hors du commun de cette petite bergère de Domrémy qui a donné son nom à un nombre incalculable de rues, inspiré plusieurs milliers de livres, une demi-douzaine d'opéras et une quarantaine de films ? À quoi ressemblait-elle ? Quelle langue parlait-elle ? Comment a-t-elle appris à chevaucher de fougueux destriers, à manier l'épée, à faire la guerre ? L'histoire officielle n'apporte pas de réponse à ces questions pourtant légitimes. Parce que l'histoire a été sciemment falsifiée. Le dossier a été truqué. Voici pourquoi. Voici comment.

Pour finir, les amusements de Luc Besson:

_________________________________________________________________________

Contents....................

Intro

_________________________________________________________________________