"Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère , ma soeur et mon frère ..."
  http://mixed3d.net/artvrml/230317.htm
  http://mixed3d.net/artvrml/300317.htm
  http://mixed3d.net/artvrml/110517.htm

J'ai continué ce sujet après avoir acheté le recueil de Foucault , que je suis en train de lire.
Je surfe sur le web et trouve
 "Extraits des Carnets René Allio" :
https://cafedesimages.fr/moi-pierre-riviere-ayant-egorge-ma-mere-ma-soeur-et-mon-frere/

et il y a une photo de Claude Hébert sur le tournage de Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma sœur et mon frère…



Elle me fait penser à l'assassin qu'a aimé Roland Barthes . Certes Rivière, le vrai , est décrit comme ne regardant jamais ses interlocuteurs , mais toujours le sol , ce qui n'est pas le cas de Lewis Payne . Mais je vais allègrement d'assassins en assassins.
.

.

.
Sur le thème du condamné qui regarde son photographe je pense bien sûr à Marc Garanger en Algérie.
.

.
J'ai vu bien des fois cette image et je me rends compte que je ne m'étais jamais demandé comment s'appellait ce monsieur.
5o ans après la guerre d'Algérie , je vois l'info bulle ici:
.

.

.

On me dira , "tu vas allégrement , alain , d'un parricide à un moudjahidine..mais quel est ton propos ?"
Ah oui , voilà...bonne question.
...
( Question de regard ? )

*************
à suivre :
http://www.filmsdocumentaires.com/films/3303-moi-pierre-riviere-ayant-egorge-ma-mere-ma-soeur-et-mon-frere


__________________________________________________________________


Contents....................

Intro

_________________________________________________________________________