Antonio Machado_Walter Benjamin

Walter Benjamin à Port-Bou et Antonio Machado à Collioure.

[quote="."]Le 13 juin 1940, Walter Benjamin quitte Paris et se rend à Lourdes.
De là, il part à Marseille et finalement arrive à Port-Vendres le 25 septembre 1940 avec l'intention de fuir en Espagne.
Arrivé dans la petite commune des Pyrénées-Orientales, il se fait connaître auprès de Hans et Lisa Fittko,
deux Allemands passés dans la résistance au nazisme, qui peuvent lui faire franchir la frontière clandestinement.
 Walter Benjamin a quarante-huit ans, il souffre de multiples pathologies, son dos (sciatique chronique),
son cœur (une myocardite) font qu'il prend de la morphine afin de soulager ses douleurs.
Avec deux autres candidats à l'exil, Henny Gurland et son fils José, le philosophe est conduit par Lisa,
et ils parviennent au bout d'une dizaine d'heures à Portbou.
Il y écrit sa toute dernière lettre en français le 25 septembre 1940 :
 « Dans une situation sans issue, je n'ai d'autre choix que d'en finir.
C'est dans un petit village dans les Pyrénées où personne ne me connaît que ma vie va s'achever ».
Dans la soirée du 26 septembre 1940,
après avoir franchi la frontière, Walter Benjamin se suicide en absorbant une dose mortelle de morphine.
............................
Lorsqu'éclata la Guerre civile d'Espagne, en juillet 1936, Antonio Machado était à Madrid.
Il se trouva séparé pour toujours de son frère, qui se trouvait en zone nationaliste.
Il mit sa plume au service du parti républicain.
Il écrivit un poème évoquant l'exécution de Federico Garcia Lorca (El crimen fue en Granada).
Machado fut évacué avec sa mère, Ana Ruiz, et deux de ses frères, Joaquim et José, à Valence, puis en 1938 à Barcelone.
À la chute de la Seconde République espagnole, ils furent contraints de fuir vers la France.
Arrivé à Collioure, à quelques kilomètres de la frontière, épuisé, Antonio Machado y mourut le 22 février 1939, trois jours avant sa mère.
[/quote]







[quote="."]There is a difference between knowing the path and walking the path[/quote]



Jean Ferrat
http://mixed3d.net/videos/ferratmachado.mp4


Paco Ibanez
http://mixed3d.net/videos/pacoibaneztodopasa.mp4













Todo pasa y todo queda, [Tout passe et tout reste,]
pero lo nuestro es pasar, [mais le propre de l'homme est de passer,]
pasar haciendo caminos, [passer en faisant des chemins,]
caminos sobre el mar. [des chemins sur la mer.]

......
Poésies de la guerre de Antonio Machado

Caminante son tus huellas el camino y nada más
[Voyageur, ce sont tes traces le chemin et rien de plus]
Caminante no hay camino, se hace camino al andar
[Voyageur, il n’y a pas de chemin, on trace son chemin en avançant]
Al andar se hace el camino y al volver la vista atrás
[En marchant on trace le chemin et en jetant un regard derrière soi]
Se ve la senda que nunca se ha de volver a pisar
[On voit le sentier que plus jamais on n’aura l’occasion d’emprunter]
Caminante no hay camino sino estelas en la mar…
[Voyageur, il n’y a pas de chemin, seulement un sillage dans la mer...]

Caminante, son tus huellas [Toi qui marches, ce sont tes traces]
el camino y nada más; [qui font le chemin, rien d'autre ;]
caminante, no hay camino, [toi qui marches, il n'existe pas de chemin,]
se hace camino al andar. [le chemin se fait en marchant.]

Al andar se hace camino [En marchant on fait le chemin]
y al volver la vista atrás [et lorsqu'on se retourne]
se ve la senda que nunca [on voit le sentier que jamais]
se ha de volver a pisar. [on n'empruntera à nouveau.]


.
Port-Bou


.


.
Collioure




.


_________________________________________________________________________


Contents....................

Intro

_________________________________________________________________________